Circonscription ASH 02

Pour l'école de la confiance
Vous êtes ici : Accueil > PROFESSIONNELS > ENSEIGNANTS > ENSEIGNER >

Sommaire

{{{{{Définition des besoins éducatifs particuliers}}}}} La notion de "scolarisation des élèves à besoins éducatifs spécifiques" est récente. Elle recouvre une population très diversifiée: -* handicaps physiques, sensoriels, mentaux; -* grandes difficultés d'apprentissage ou d'adaptation; -* enfants intellectuellement précoces; -* enfants en situation familiale ou sociale difficile; -* mineurs en milieu carcéral; -* élèves nouvellement arrivés en France; -* enfants du voyage... Les prises en charge par l'institution scolaires sont elles-mêmes diverses et évolutives. {{{{{Scolarisation à l'hôpital}}}}} Des enseignants spécialisés assurent la scolarisation des enfants et adolescents hospitalisés dans les services pédiatriques des hôpitaux de la région. -* En maintenant le contact avec l'école ou l'établissement d'origine; -* En accueillant les parents; -* En travaillant soit près de groupes d'élèves, soit au chevet du malade; -* En préparant la sortie de l'hôpital par la mise en place d'une aide à domicile. {{Pour en savoir plus: }} -* Article ["Enseigner à l'hôpital"->http://www.tousalecole.fr/content/enseigner-%C3%A0-l%E2%80%99h%C3%B4pital] du site "Tous à l'école". -* Article ["élèves malades-l'école à l'hôpital ou à domicile"->http://www.education.gouv.fr/cid23968/eleves-malades-ecole-hopital-domicile.html] du site éducation.gouv {{{{{Scolarisation à domicile}}}}} Le SAPAD 02 est le Service d'Assistance Pédagogique à Domicile en faveur des élèves malades ou accidentés scolarisés dans le département de l'Aisne. C'est un service académique qui s'inscrit dans la complémentarité du service public en garantissant le droit à l'éducation aux élèves malades ou accidentés grâce à la mise en place de cours à domicile en cas d'immobilisation d'une durée de 2 semaines minimum pour raison médicale ou en cas de maladie chronique induisant des absences répétées. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site des [PEP02->http://www.lespep.org/association/pep-02/#sapad-02] {{ Quels sont les élèves qui peuvent bénéficier d'une APAD?}} Tout élève scolarisé dans une école primaire (dès la grande section), un collège ou un lycée de l'enseignement public ou privé sous contrat (c'est le cas pour toutes les écoles privées du département de l'Aisne) et dont la scolarité est interrompue pour des raisons médicales pour une durée supérieure à deux semaines en dehors des vacances scolaires ou atteint d'une maladie chronique induisant des absences répétées. {{Quelles démarches effectuer pour mettre en place une APAD?}} -* L'APAD ne peut être mise en place sans l'accord de la famille mais le signalement de la situation de l'élève peut être effectué auprès de la coordinatrice par toute personne qui en a connaissance (famille, hôpitaux, établissement scolaire...) -* Contacter la coordinatrice du SAPAD 02: DELERS Fanny au 03.23.23.89.42 ou par [courriel->sapad02@lespep.org] . Munissez-vous des documents suivants: Nom, prénom, date de naissance, adresse et coordonnées téléphoniques de la famille. Nom de l'établissement scolaire dans lequel l'élève est inscrit. Un certificat médical indiquant l'incidence de la pathologie sur la fréquentation scolaire de l'élève vous sera demandé. Il sera adressé au pôle santé et social en faveur des élèves au 03 23 26 22 13 ou par [courriel->santeleve-med02@ac-amiens.fr] -* La coordinatrice, après avoir contacté la famille et l'établissement scolaire, élabore un projet individualisé qu'il soumet au médecin conseiller technique du Directeur Académique. -* Celui-ci après étude de la demande et, au regard d'un certificat médical produit, donne son accord pour la mise en place de l'APAD. -* Une équipe éducative est le plus souvent réunie au sein de l'établissement afin d'évaluer au mieux les besoins spécifiques de l'élève et de déterminer le projet (modalités de mise en œuvre, durée, disciplines, transmissions...) {{{{{Qui enseigne à domicile?}}}}} Ce sont des enseignants de l’Éducation Nationale. Pour le premier degré, ce sont les enseignants spécialisées rattachées aux services pédiatriques des Hôpitaux de l'Aisne ou bien les enseignants de la classe ou de l'école de l'élève. Pour le second degré, sont sollicités en priorité les enseignants de la classe de l'élève. S'ils ne sont pas volontaires ou dans l'impossibilité de répondre à la demande, celle-ci est étendue aux autres professeurs de l'établissement puis des établissement du secteur géographique de l'élève. Le partenariat avec l'association "école à l'hôpital" permet de résoudre des situation bloquées lorsque aucun des enseignants sollicités n'est volontaire ou disponible. Des enseignants bénévoles de cette association peuvent alors intervenir. {{{ {{Quel coût pour la famille?}}}}} Les enseignants sont rémunérés par l’Éducation Nationale. L'APAD est gratuite pour les familles {{{{{Les dispositifs Classes relais}}}}} Dispositifs relais Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège, éventuellement de lycée, entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire qui peut se traduire par des manquements graves et répétés au règlement intérieur, un absentéisme chronique non justifié, une démotivation profonde dans les apprentissages, voire une déscolarisation. « Il permet une démarche de réinvestissement dans les apprentissages et favorise la maîtrise du socle commun de connaissances de compétences et de culture ainsi que l’appropriation des règles de vie sociale et scolaire. » Tout élève fréquentant un dispositif relais a bénéficié au préalable de toutes les mesures d’aide et de soutien prévues au collège et reste sous statut scolaire. Chaque élève accueilli se voit donc proposer {{un parcours adapté}} à sa situation en fonction des difficultés qu’il rencontre et de ce qui a déjà été entrepris dans son collège. Le dispositif est ouvert aux élèves de 5°, 4° et 3°. Les élèves les plus jeunes, qui n’ont pas encore complètement « décroché » sont reçus à {{l’Atelier Relais}}. On parle de {{remobilisation}}. Les plus âgés, qui sont souvent absentéistes et chez qui le décrochage est déjà avéré viennent plutôt travailler en{{ Classe Relais}}. On parle pour eux de {{remédiation}}. {{{{{Objectifs}}}}} Les dispositifs relais sont des dispositifs de lutte contre l’échec scolaire poursuivant plusieurs objectifs : -* se réconcilier avec l’école et l’enseignement en général, remotiver durablement -* lutter contre l’exclusion, réinsérer dans un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle -* reconstruire une image positive de soi -* favoriser la socialisation, lutter contre la violence {{{{{Différents dispositifs}}}}} Il existe deux types de dispositifs relais : {{les classes relais}} et {{les ateliers relais.}} Ils se répartissent en 10 classes relais et 5 ateliers relais sur l’ensemble de l’académie (6 Aisne, 7 Oise, 2 Somme). Ils bénéficient tous d’au moins d’un enseignant coordonnateur à temps complet mis à disposition par le Rectorat et d’un partenariat, soit avec la PJJ pour les classes relais, soit avec une association d’éducation populaire (FRANCAS, CEMEA, …) pour les ateliers relais. {{{{{Pilotage académique}}}}} Le pilotage académique des Dispositifs Relais est mise en œuvre par le Proviseur Vie Scolaire désigné par le Recteur comme coordonnateur académique. Il s’appuie sur un chargé de mission et un comité de pilotage académique pour faire des propositions en matière de schéma de développement, d’encadrement, animer des réseaux (formation des intervenants, échanges de pratiques, mutualisation, …) et assurer le rayonnement de ces dispositifs tant en interne que vis-à-vis des partenaires et des usagers. Des comités de pilotage départementaux présidés par les IA-DSDEN, assurent la mise en œuvre de ces dispositifs en cohérence avec le contexte de chacun des départements.

Besoins Educatifs Particuliers (BEP)

Définition des BEP, explications sur les conditions d’enseignements pour les élèves hospitalisés, l’enseignement à domicile, les classes relais...

 Définition des besoins éducatifs particuliers

La notion de "scolarisation des élèves à besoins éducatifs spécifiques" est récente. Elle recouvre une population très diversifiée :

  • handicaps physiques, sensoriels, mentaux ;
  • grandes difficultés d’apprentissage ou d’adaptation ;
  • enfants intellectuellement précoces ;
  • enfants en situation familiale ou sociale difficile ;
  • mineurs en milieu carcéral ;
  • élèves nouvellement arrivés en France ;
  • enfants du voyage...

Les prises en charge par l’institution scolaires sont elles-mêmes diverses et évolutives.

format PDF - 92.9 ko

 Scolarisation à l’hôpital

Des enseignants spécialisés assurent la scolarisation des enfants et adolescents hospitalisés dans les services pédiatriques des hôpitaux de la région.

  • En maintenant le contact avec l’école ou l’établissement d’origine ;
  • En accueillant les parents ;
  • En travaillant soit près de groupes d’élèves, soit au chevet du malade ;
  • En préparant la sortie de l’hôpital par la mise en place d’une aide à domicile.

Pour en savoir plus :

 Scolarisation à domicile

Le SAPAD 02 est le Service d’Assistance Pédagogique à Domicile en faveur des élèves malades ou accidentés scolarisés dans le département de l’Aisne.

format PDF - 310.5 ko

C’est un service académique qui s’inscrit dans la complémentarité du service public en garantissant le droit à l’éducation aux élèves malades ou accidentés grâce à la mise en place de cours à domicile en cas d’immobilisation d’une durée de 2 semaines minimum pour raison médicale ou en cas de maladie chronique induisant des absences répétées.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site des PEP02

Quels sont les élèves qui peuvent bénéficier d’une APAD [1] ?

Tout élève scolarisé dans une école primaire (dès la grande section), un collège ou un lycée de l’enseignement public ou privé sous contrat (c’est le cas pour toutes les écoles privées du département de l’Aisne) et dont la scolarité est interrompue pour des raisons médicales pour une durée supérieure à deux semaines en dehors des vacances scolaires ou atteint d’une maladie chronique induisant des absences répétées.

Quelles démarches effectuer pour mettre en place une APAD ?

  • L’APAD ne peut être mise en place sans l’accord de la famille mais le signalement de la situation de l’élève peut être effectué auprès de la coordinatrice par toute personne qui en a connaissance (famille, hôpitaux, établissement scolaire...)
  • Contacter la coordinatrice du SAPAD 02 : DELERS Fanny au 03.23.23.89.42 ou par courriel .

Munissez-vous des documents suivants :
Nom, prénom, date de naissance, adresse et coordonnées téléphoniques de la famille.
Nom de l’établissement scolaire dans lequel l’élève est inscrit.
Un certificat médical indiquant l’incidence de la pathologie sur la fréquentation scolaire de l’élève vous sera demandé. Il sera adressé au pôle santé et social en faveur des élèves au 03 23 26 22 13 ou par courriel

  • La coordinatrice, après avoir contacté la famille et l’établissement scolaire, élabore un projet individualisé qu’il soumet au médecin conseiller technique du Directeur Académique.
  • Celui-ci après étude de la demande et, au regard d’un certificat médical produit, donne son accord pour la mise en place de l’APAD.
  • Une équipe éducative est le plus souvent réunie au sein de l’établissement afin d’évaluer au mieux les besoins spécifiques de l’élève et de déterminer le projet (modalités de mise en œuvre, durée, disciplines, transmissions...)

 Qui enseigne à domicile ?

Ce sont des enseignants de l’Éducation Nationale.
Pour le premier degré, ce sont les enseignants spécialisées rattachées aux services pédiatriques des Hôpitaux de l’Aisne ou bien les enseignants de la classe ou de l’école de l’élève.
Pour le second degré, sont sollicités en priorité les enseignants de la classe de l’élève. S’ils ne sont pas volontaires ou dans l’impossibilité de répondre à la demande, celle-ci est étendue aux autres professeurs de l’établissement puis des établissement du secteur géographique de l’élève.

format PDF - 210.9 ko


format PDF - 11.4 ko

Le partenariat avec l’association "école à l’hôpital" permet de résoudre des situation bloquées lorsque aucun des enseignants sollicités n’est volontaire ou disponible. Des enseignants bénévoles de cette association peuvent alors intervenir.

  Quel coût pour la famille ?

Les enseignants sont rémunérés par l’Éducation Nationale. L’APAD est gratuite pour les familles

 Les dispositifs Classes relais

Dispositifs relais

Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège, éventuellement de lycée, entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire qui peut se traduire par des manquements graves et répétés au règlement intérieur, un absentéisme chronique non justifié, une démotivation profonde dans les apprentissages, voire une déscolarisation.

« Il permet une démarche de réinvestissement dans les apprentissages et favorise la maîtrise du socle commun de connaissances de compétences et de culture ainsi que l’appropriation des règles de vie sociale et scolaire. »

Tout élève fréquentant un dispositif relais a bénéficié au préalable de toutes les mesures d’aide et de soutien prévues au collège et reste sous statut scolaire.

Chaque élève accueilli se voit donc proposer un parcours adapté à sa situation en fonction des difficultés qu’il rencontre et de ce qui a déjà été entrepris dans son collège.

Le dispositif est ouvert aux élèves de 5°, 4° et 3°.

Les élèves les plus jeunes, qui n’ont pas encore complètement « décroché » sont reçus à l’Atelier Relais. On parle de remobilisation.

Les plus âgés, qui sont souvent absentéistes et chez qui le décrochage est déjà avéré viennent plutôt travailler en Classe Relais. On parle pour eux de remédiation.

 Objectifs

Les dispositifs relais sont des dispositifs de lutte contre l’échec scolaire poursuivant plusieurs objectifs :

  • se réconcilier avec l’école et l’enseignement en général, remotiver durablement
  • lutter contre l’exclusion, réinsérer dans un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle
  • reconstruire une image positive de soi
  • favoriser la socialisation, lutter contre la violence

 Différents dispositifs

Il existe deux types de dispositifs relais : les classes relais et les ateliers relais.

Ils se répartissent en 10 classes relais et 5 ateliers relais sur l’ensemble de l’académie (6 Aisne, 7 Oise, 2 Somme). Ils bénéficient tous d’au moins d’un enseignant coordonnateur à temps complet mis à disposition par le Rectorat et d’un partenariat, soit avec la PJJ pour les classes relais, soit avec une association d’éducation populaire (FRANCAS, CEMEA, …) pour les ateliers relais.

 Pilotage académique

Le pilotage académique des Dispositifs Relais est mise en œuvre par le Proviseur Vie Scolaire désigné par le Recteur comme coordonnateur académique. Il s’appuie sur un chargé de mission et un comité de pilotage académique pour faire des propositions en matière de schéma de développement, d’encadrement, animer des réseaux (formation des intervenants, échanges de pratiques, mutualisation, …) et assurer le rayonnement de ces dispositifs tant en interne que vis-à-vis des partenaires et des usagers. Des comités de pilotage départementaux présidés par les IA-DSDEN Direction des services départementaux de l’éducation nationale , assurent la mise en œuvre de ces dispositifs en cohérence avec le contexte de chacun des départements.

Mise à jour : 21 décembre 2018